C'est arrivé un 19 avril
2001
Décès de Robert paparemborde

Joueur puis entraîneur français de rugby à XV né en 1948

1998
Décès d'Armand Jammot
Scénariste et producteur français né en 1922
1987
Naissance de Maria Sharapova

Joueuse de tennis russe

1981
Naissance de Hayden Christensen

Acteur canadien

1979
Naissance de Kate Hudson

Actrice américaine

1978
Naissance de James Franco

Acteur et écrivain américain

1971
Naissance de Gad Elmaleh

Humoriste, acteur, chanteur, musicien et danseur franco-marocain

1968
Naissance d'Ashley Judd

Actrice américaine

1957
Naissance de Bernard Montiel

Animateur et comédien français

1948
Naissance d'Evelyne Dheliat

Présentatrice de télévision française

Vous êtes ici

Intempéries dans l'Aude les 29 et 30 11 2014



En ce moment, c'est certainement la chose dont on parle le plus, nous qui vivons sur le littoral. Eh oui, la mer est complètement démontée et là encore, je ne suis allé qu'à Narbonne Plage et St Pierre. 

Personne ne peut s'imaginer ce que c'est de voir autant d'eau, là où quelques mois plus tôt on flâne sur nos serviettes et on voit passer des vendeurs de glaces. Oui c'est bien la plage qui est sous cette mer déchaînée.

Plus rien ne ressemble à nos après-midis d'été ; les magasins sont fermés, le front de mer est recouvert de sable et de grosses flaques, les postes de maîtres nageurs ont même dû apprendre à nager, même chose pour les jeux d'enfants et terrains de beach volley. 

Quand on voit la quantité de déchets ramenés par l'eau, on se rend compte à quel point la mer est une poubelle géante dans laquelle on ose quand même se baigner. Heureusement, cet épisode météorologique désastreux va prendre fin demain soir (dimanche 30). L'heure sera ensuite au grand nettoyage et il va y avoir un sacré boulot. Une pensée pour nos voisins plus au nord pour qui l'histoire est beaucoup plus grave dans la mesure où les dégats sont également visibles au delà des plages.

Sur cette vidéo on voit les vagues arriver bien au delà du poste de secouristes de Narbonne Plage. Pour situer ceux qui ne reconnaissent pas, c'est en plein centre de la station. Baissez le son car on n'entend que le bruit désagréable du vent dans le micro...



Ci-dessous, nous sommes à St Pierre où les vagues n'hésitent pas à sauter la digue de temps à autres...

Pour une fois, cette sortie ne sera pas synonyme d'images qui font rêver mais curieux comme je suis, je voulais vraiment voir ce que ça donnait. Je suis donc reparti le lendemain (dimanche 30) à Fleury d'Aude, là où l'Aude se jette dans la mer. Je suis donc sur le dernier pont qui enjambe le cours d'eau avant qu'il ne soit avalé par la grande bleure, sauf que là, c'est plutôt la grande boueuse. Regardez cet îlot, un véritable enchevêtrement de terre, bois, broussailles... Il était tellement compact qu'il gardait sa forme durant sa dérive.

Sur la photo 16 de la galerie ci-dessous, la mer arrive à la clôture de la maison ; en temps normal c'est la plage.