C'est arrivé un 14 décembre
1988
Naissance de Vanessa Hudgens

Actrice, chanteuse, danseuse et mannequin américaine

1962
Naissance de Cendrine Dominguez

Animatrice de télévision française

1946
Naissance de Jane Birkin

Actrice et chanteuse anglaise

1940
Naissance d'Henri Dès

Chanteur suisse

1895
Naissance de Paul Éluard

Poète français décédé en 1952

Vous êtes ici

Mon nouveau chez moi le 15 01 2013

Après bien des années dans le sud, j'ai pris la décision de partir ; alors quoi de mieux que cette rubrique "escapades" pour vous parler de mon nouveau chez moi.
En effet, le déménagement n'a pas été l'aventure la plus agréable de ma vie ; passons donc cet épisode et projetons nous quelques semaines plus tard, début 2013.
Je suis donc désormais dans le Doubs (25) dans la ville de Montbéliard.
Pour situer un peu, c'est à la frontière Suisse, donc dans l'Est de la France. Ici, autre paysage, autre climat, autre mentalité, bref, impossible de confondre avec Perpignan, où je vivais depuis avril 2003. Je n'ai pas eu de mal à prendre mes repères dans la radio, celle où je travaille désormais (tous les détails sur cette page)
 J'ai pris pour habitude de circuler à pied ou à vélo, ce qui signifie que j'ai parcouru en voiture moins de 10 kilomètres en deux mois dans Montbéliard. Sur les photos publiées ici, de la neige et rien que de la neige mais que chacun se rassure, Montbéliard n'est pas en Sibérie ; j'ai juste manqué les occasions de sortir l'appareil lorsque les routes étaient normales et le ciel bien bleu. Je dois avouer que je suis en admiration devant ces paysages, c'est magnifique. Juste au dessus, c'est ce que je vois de ma fenêtre de chambre, avouez que c'est joli. La neige n'est pas spécialement inquiétante vu que les chasse-neige tournent 24h/24 sur les grands axes mais aussi les petites rues, trottoirs et pistes cyclables.

En cette soirée du 15 janvier, j'ai donc décidé de partir affronter le froid, mais sans aucun vent, ce qui lui donne un côté moins agressif qu'avec la tramontane perpignanaise. Sur la droite ici, on aperçoit la citadelle, un bâtiment du XIVè siècle, situé face à la gare SNCF. Lorsqu'on pénètre au coeur du centre ville, on retrouve des rues étroites, piétonnes, semi-piétonnes mais désertes un soir de janvier sous la neige, le moment idéal pour prendre quelques photos sans risquer d'immortaliser une personne qui risquerait de nous le reprocher. Je fais quelques pas et j'entends un moteur de camion, aucun doûte, c'est un chasse-neige. Il passe à mes côtés, se faufile dans les ruelles de la ville pour y laisser un passage net et surtout non glissant.
Je suis un peu comme un enfant dans un magasin de jouets, je regarde, j'admire, je suis heureux. Il m'en faut peu !

La balade continue et je commence à me rapprocher de mon domicile car mine de rien, c'est à 5h00 du matin que la sonnerie m'annonce que je dois aller travailler. Alors histoire de  ne rien oublier, je pose l'appareil et je me fige dans ce paysage qui m'était jusqu'alors inhabituel. Je ne suis pas encore capable de proposer à qui que ce soit de venir pour telle ou telle raison ici, j'ai besoin de quelques mois pour repèrer des lieux où je risque de me déplacer régulièrement, mais j'ai déjà noté qu'à Montbéliard, il existe une grande salle de concerts donc il y a de grandes chances qu'on m'y croise un de ces jours...

Je tiens donc à rassurer toutes les personnes qui m'imaginent déprimé au fond de ma couette pour cause de climat et de distance, non non, dormez tranquilles, je suis très bien dans ma peau. Je n'oublie rien des bons moments de ces derniers mois sur Perpignan et je ne manquerai pas de rendre une visite bien méritée à tous ces gens qui ont compris le vrai sens de l'amitié. En attendant, je vais plonger dans ma couette et faire des rêves blancs très certainement...

 

Sur la vidéo ci-dessous, un aperçu de la neige vers 20h30, ça tombait tellement que les chasse-neige devaient repasser tous les quarts d'heures.

Galerie photo ci-dessous