C'est arrivé un 25 février
2014
Décès de Quentin Elias
Chanteur français, du boys band Alliage né en 1974
1990
Ma première émission de radio

Ce fut un dimanche à 9h00 du matin. 

1985
Naissance de Joakim Noah

Joueur de basket-ball et fils de Yannick Noah

1973
Naissance d'Hélène de Fougerolles

Actrice française

1971
Naissance de Daniel Powter

Chanteur canadien

1968
Naissance de Sandrine Kiberlain

Actrice et chanteuse française 

1959
Naissance de Francis Heaulme

Tueur en série

1957
Naissance de Régis Laspalès

Comédien et humoriste français

1945
Naissance d'Herbert Léonard

Chanteur français

1943
Naissance de George Harrison

Chanteur anglais, ex membre des Beatles, décédé en 2001

Vous êtes ici

Présentation du concert de Philippe Estève le 19 juillet 2012

Après avoir rencontré le chanteur régional Philippe Estève, nous avons eu une idée commune : Faire de moi le présentateur de son concert quelques jours plus tard. Ne connaissant que très peu l'artiste, je lui ai demandé sa biographie ainsi que quelques détails sur son actualité ; nous voici embarqués vers cette folle aventure.
Le jour J arrive, je débarque à Argelès (66), espace Jean Carrère où toute l'équipe technique ainsi que les musiciens travaillaient déjà sur les balances et divers réglages. Essai de micro, repas rapide improvisé et l'heure fatidique arrive. J'entre sur scène et là, je ressens la sensation que seuls les gens du métier peuvent ressentir, cette montée d'adrénaline, super forte mais aussi, super bonne.
Le concert démarre, suivi d'un entracte. Dans ma tête fleurit alors une idée : Faire lever le public au moment du retour de Philippe, ce qu'on appelle une standing ovation, et ça, sans qu'il n'ait le moindre soupçon (Petit signe du doigt à 2'25"). La complicité de sa fille et de certains musiciens a été nécessaire afin qu'il quitte la loge pour ne pas m'entendre lancer au public cette idée. La suite est à voir sur la vidéo, dans la seconde partie (à partir d'1'30"). C'était génial, Philippe Estève, un artiste au grand talent mais aussi au grand coeur. Article complet ici