C'est arrivé un 14 décembre
1988
Naissance de Vanessa Hudgens

Actrice, chanteuse, danseuse et mannequin américaine

1962
Naissance de Cendrine Dominguez

Animatrice de télévision française

1946
Naissance de Jane Birkin

Actrice et chanteuse anglaise

1940
Naissance d'Henri Dès

Chanteur suisse

1895
Naissance de Paul Éluard

Poète français décédé en 1952

Vous êtes ici

Escapades

Match des Harlem Globetrotters à Montbéliard (25) le 04 02 2014

Moi qui suis habitué aux salles sombres avec un artiste ou un groupe sur scène, me voici dans un lieu éclairé, l'Axone de Montbéliard, qui est d'ailleurs une salle de concert, mais qui a revêtu un costume différent : Un parquet de basket.

En ce 4 février, les Harlem Globetrotters jouaient donc un match face à une autre équipe "Les Stars", un match autant sportif que spectaculaire. Ces joueurs venus de Chicago ne manquent en effet aucune occasion d'effectuer des figures de style, tant au sol qu'en l'air. Lorsqu'il faut marquer un panier, tout se passe dans la même décontraction mais avec une adresse impressionnante. Je pense que peu de monde pourrait égaler ce savoir-faire.
Ce match a donc été l'occasion de sortir, voir quelque chose de sympa.
C'est bien de voir des gars faire du sport sans tirer la tronche comme la plupart des footballeurs payés des dizaines de milliers d'euros pour taper dans un ballon ou se rouler par terre de douleur dès qu'ils se font une égratignure.

Là, le spectacle est tout autre. Des joueurs déjantés, que ce soit une équipe ou l'autre, un arbitre aussi sérieux qu'un humoriste sur scène, bref, un pur plaisir à regarder. Sur la photo ci-contre à droite, ce n'est pas sur le plancher qu'il faut regarder mais bien sur le panier. On voit beaucoup mieux cette photo dans la galerie disponible dessous.
Le public n'est à aucun moment oublié puisque les joueurs viennent dans les gradins piquer des fringues, des sacs, mais tout est évidemment restitué à la fin du petit sketch ; j'ai moi même été victime du "vol" de blouson, mais quelle rigolade ! On a même eu droit au "Ouaille Emme Ci Hé" avec un mélange de joueurs et de jeunes spectateurs...


 Vu que j'utilise mon nouvel appareil, j'ai un peu tout testé, et notamment le mode vidéo. Le rendu n'est pas trop mal, j'en profite donc pour vous mettre un extrait de cette soirée ci-dessous...

Voici donc la galerie avec des photos parfois super amusantes. N'étant pas fan de basket, je garderai quand même un excellent souvenir de ce match d'exhibition.

Les décorations de Noël dans le Doubs le 09 12 2013

Impressionné par la beauté des lumières de Noël, je suis parti, appareil en main immortaliser tout ça. Je suis loin d'avoir parcouru toutes les routes du département. Je suis juste parti de Montbéliard, je suis allé à Ste Suzanne, Bart, Bavans, Lougres, Longevelle et ça m'a suffi pour ramener ces beaux souvenirs. Le centre ville de Montbéliard est magnifique. Dans certains villages, les maisons sont tellement décorées qu'elles éclairent à 50 mètres ! Sur la photo à gauche, le Père Noël sur le plus gros rond point de Montbéliard (Sortie d'autoroute). il mesure plus de 10 mètres de haut, il est énoooooooooorme.

A un moment, j'ai été quelque peu surpris par une des décorations (à Longevelle). Suis-je le seul à avoir l'esprit tordu ? Regardez la photo juste en dessous et dites moi s'il y a de quoi sourire un peu... Je l'avais vu en passant en voiture un peu tard et j'ai pensé avoir rêvé. Alors là, j'ai tenté de revenir et me faire un avis plus objectif, étant en pleine forme. Je maintiens bien que c'est douteux comme forme.

Selon l'état des routes, j'ai bien envie de parcourir les marchés de Noël de la région mais aussi d'Alsace. Je sens que je vais revenir avec de jolies photos. A suivre...

Ne mettant pas toutes les photos dans l'article je me suis dit qu'il serait bien d'en faire une petite galerie. je vous laisse admirer toutes ces couleurs, autant dans des lieux publics que chez des particuliers.

Concert de Texas à Montbéliard (25) le 13 10 2013

Le groupe Texas était en concert à l'Axone de Montbéliard le 13 octobre 2013. Ce fut pour moi un plaisir de découvrir cette salle dont j'avais jusqu'alors juste entendu parler. Très beau lieu avec de très grands parkings, ça m'a changé de Perpignan avec elmediator en plein centre ville, où je me rendais à pied, plaignant ceux qui cherchaient de quoi stationner. Revenons à nos moutons : Texas, ce groupe pop rock des années 80, 90, 2000 et 2010 avec une chanteuse à voix, une vraie !!!



A la base j'étais à ce concert afin d'accompagner les deux gagnantes de la radio qui avaient remporté une rencontre avec la chanteuse du groupe une fois le concert terminé. Ca m'aurait embêté de m'en priver.

 Et comme je n'aime pas profiter de la situation, j'ai pris une photo avec elle. Pas en grande forme à ce moment là mais avec ce qu'elle a donné sur scène je pense qu'on peut largement la pardonner.

On a eu droit aux meilleurs titres du groupe, de "Everyday now" à "The conversation" en passant par "In our lifetime", "Innersmile" et "Black Eyed Boy".

Le public n'était pas très chaud ; à plusieurs occasions Sharleen a tenté de nous faire participer vocalement et c'est resté assez discret, dommage.

Je garderai en tout cas un très bon souvenir de mon tout premier concert à Montbéliard. Merci à Fred pour les photos.

Je précise qu'il n'y a pas eu d'interview ; le micro qu'on voit dans ma main m'a seulement servi pour lui faire faire un liner pour la radio "Bonjour c'est Sharleen du groupe Texas... etc"

Pour terminer, je dirais que cette rencontre fut possible grâce à ça. (Visible en haut de ma chemise)

Visite de la Cité du train de Mulhouse (68) le 01 05 2013

En ce lundi 1er mai, férié donc sans avoir à travailler, je suis parti faire un tour à Mulhouse, à la découverte de ce beau musée consacré aux trains, aux transports ferroviaires de tous les temps, des premières locomotives, à celles de dernières générations.Un endroit plutôt accueillant, un batiment coloré mais un petit hic, le prix de 10,50€ que je trouve un peu élevé pour une simple balade au milieu de locomotives et wagons, sans réelle explication, si ce n'est la présence de petites pancartes pour nous situer dans le temps. Allez, la visite peut commencer. Voici le premier hangar, un énorme endroit où sont stockées des locomotives et voitures de voyageurs, familières pour certaines puisqu'en service encore récemment et beaucoup moins pour d'autres datant du XIXè siècle.Cette visite aura été l'occasion de rappeler que la Micheline d'origine avait été nommée de cette façon pour une raison très simple : Elle était équipée de pneus Michelin. De nos jours, les autorails sont souvent surnommés "Micheline" mais n'ont en réalité aucun rapport avec le modèle d'origine, visible ci-contre à droite. Les personnages qu'on aperçoit sont fictifs, l'accès à l'ensemble des motrices et voitures étant interdit.

Après avoir terminé la visite du premier hangar, nous voici en extérieur avec une démonstration de plateforme tournante sur laquelle est stationnée une vieille locomotive à vapeur. Un des guides du musée explique en détails l'histoire de cette motrice ainsi que son fonctionnement. C'est ainsi qu'on apprend que le mot "chauffeur" vient de là, le chauffeur étant celui qui alimente le four en charbon (il fait chauffer) et non pas celui qui conduit, ce rôle étant celui du mécanicien. Depuis, le terme a évolué, le chauffeur étant désormais celui qui est aux commandes d'un véhicule. Retour en intérieur avec un métro d'époque, un de ceux à bord desquels on pouvait monter à Paris. J'ai bien aimé la petite pancarte qui indiquait qu'il était interdit de fumer mais aussi... de cracher, comme quoi, le manque de civisme a toujours existé. Dans ce métro, il est possible d'accèder au poste de pilotage et de profiter d'une vidéo diffusée (avec le son) sur un écran qui remplace le pare-brise avant. C'est sur la vidéo ci-dessous à gauche. A droite par contre, un réseau de trains miniatures avec tout l'entourage animé, c'est magnifique...

Histoire de profiter pleinement des photos, je vous mets ci-dessous une galerie de celles qui sont les mieux réussies.

Mon nouveau chez moi le 15 01 2013

Après bien des années dans le sud, j'ai pris la décision de partir ; alors quoi de mieux que cette rubrique "escapades" pour vous parler de mon nouveau chez moi.
En effet, le déménagement n'a pas été l'aventure la plus agréable de ma vie ; passons donc cet épisode et projetons nous quelques semaines plus tard, début 2013.
Je suis donc désormais dans le Doubs (25) dans la ville de Montbéliard.
Pour situer un peu, c'est à la frontière Suisse, donc dans l'Est de la France. Ici, autre paysage, autre climat, autre mentalité, bref, impossible de confondre avec Perpignan, où je vivais depuis avril 2003. Je n'ai pas eu de mal à prendre mes repères dans la radio, celle où je travaille désormais (tous les détails sur cette page)
 J'ai pris pour habitude de circuler à pied ou à vélo, ce qui signifie que j'ai parcouru en voiture moins de 10 kilomètres en deux mois dans Montbéliard. Sur les photos publiées ici, de la neige et rien que de la neige mais que chacun se rassure, Montbéliard n'est pas en Sibérie ; j'ai juste manqué les occasions de sortir l'appareil lorsque les routes étaient normales et le ciel bien bleu. Je dois avouer que je suis en admiration devant ces paysages, c'est magnifique. Juste au dessus, c'est ce que je vois de ma fenêtre de chambre, avouez que c'est joli. La neige n'est pas spécialement inquiétante vu que les chasse-neige tournent 24h/24 sur les grands axes mais aussi les petites rues, trottoirs et pistes cyclables.

En cette soirée du 15 janvier, j'ai donc décidé de partir affronter le froid, mais sans aucun vent, ce qui lui donne un côté moins agressif qu'avec la tramontane perpignanaise. Sur la droite ici, on aperçoit la citadelle, un bâtiment du XIVè siècle, situé face à la gare SNCF. Lorsqu'on pénètre au coeur du centre ville, on retrouve des rues étroites, piétonnes, semi-piétonnes mais désertes un soir de janvier sous la neige, le moment idéal pour prendre quelques photos sans risquer d'immortaliser une personne qui risquerait de nous le reprocher. Je fais quelques pas et j'entends un moteur de camion, aucun doûte, c'est un chasse-neige. Il passe à mes côtés, se faufile dans les ruelles de la ville pour y laisser un passage net et surtout non glissant.
Je suis un peu comme un enfant dans un magasin de jouets, je regarde, j'admire, je suis heureux. Il m'en faut peu !

La balade continue et je commence à me rapprocher de mon domicile car mine de rien, c'est à 5h00 du matin que la sonnerie m'annonce que je dois aller travailler. Alors histoire de  ne rien oublier, je pose l'appareil et je me fige dans ce paysage qui m'était jusqu'alors inhabituel. Je ne suis pas encore capable de proposer à qui que ce soit de venir pour telle ou telle raison ici, j'ai besoin de quelques mois pour repèrer des lieux où je risque de me déplacer régulièrement, mais j'ai déjà noté qu'à Montbéliard, il existe une grande salle de concerts donc il y a de grandes chances qu'on m'y croise un de ces jours...

Je tiens donc à rassurer toutes les personnes qui m'imaginent déprimé au fond de ma couette pour cause de climat et de distance, non non, dormez tranquilles, je suis très bien dans ma peau. Je n'oublie rien des bons moments de ces derniers mois sur Perpignan et je ne manquerai pas de rendre une visite bien méritée à tous ces gens qui ont compris le vrai sens de l'amitié. En attendant, je vais plonger dans ma couette et faire des rêves blancs très certainement...

 

Sur la vidéo ci-dessous, un aperçu de la neige vers 20h30, ça tombait tellement que les chasse-neige devaient repasser tous les quarts d'heures.

Galerie photo ci-dessous

Pages