C'est arrivé un 14 décembre
1988
Naissance de Vanessa Hudgens

Actrice, chanteuse, danseuse et mannequin américaine

1962
Naissance de Cendrine Dominguez

Animatrice de télévision française

1946
Naissance de Jane Birkin

Actrice et chanteuse anglaise

1940
Naissance d'Henri Dès

Chanteur suisse

1895
Naissance de Paul Éluard

Poète français décédé en 1952

Vous êtes ici

Escapades

Concert de "Cover Queen" à Canet en Roussillon (66) le 08 08 12

C'est le concert que j'attendais avec grande impatience ; fan inconditionnel de Queen que je suis, je n'ai jamais eu l'occasion de voir le groupe en concert, étant devenu fan un an avant le décès de son chanteur Freddie Mercury.

Si on remonte un peu dans le temps, la dernière énorme tournée de Queen remonte à 1986, j'avais 13 ans, je me vois bien mes parents me laisser seul dans un concert avec 200 000 personnes alors que je mesurais 1m40 !!! Queen a ensuite cessé ses gigantesques tournées suite à la dégradation de l'état de santé de son chanteur. Il fallait faire taire les rumeurs alors en 1989, le groupe avait fait la promo de son album "Miracle" à l'aide de divers clips extravagants, mais la réalité était pourtant bien là, Freddie aura eu un sursis de 2 ans, pas plus et s'est éteint le 24 novembre 1991.

Ce fut donc l'occasion rêvée d'entendre mes titres préférés, interprétés en live à quelques mètres devant moi. Ils ont voulu le faire, ils l'ont fait et ils l'ont très bien fait.
Cover Queen, une bande de gars, sans aucune prétention, juste là pour chanter et jouer des chansons qu'ils aiment et les partager avec un public venu se régaler. Alors évidemment, ce concert étant gratuit, on y retrouvait des papis, des mamies espérant entendre du Mike Brant ou Franck Michaël, des ados prêts à danser ou fantasmer sur David Guetta ou Justin Bieber. Le temps de faire le ménage après quelques chansons, le théâtre de la mer de Canet en Roussillon était un réservoir de fans de Queen.

Le spectacle pouvait commencer. Quelle joie d'entendre des titres autres que ceux qui passent en boucle sur les radios. Pour ma part, j'ai adoré "Bijou", "Love of my life", le petit mélange entre "Another one bites the dust" et "You don't fool me". Le concert devint merveilleux lorsque Fred, le chanteur, prit place au piano, lançant mains croisées les premières notes de "Bohemian Rhapsody". "Non, ils ne vont pas le faire en entier quand même !!!" Eh si, ils l'ont fait, et tellement bien... Avec de la simplicité et du talent on arrive à faire de belles choses, comme moi qui avais oublié mon appareil photo et qui me contenterai de vous mettre celles qui sont publiées sur la page d'un des réseaux sociaux. Bref, j'ai adoré ce concert et ce qui est bien dans ce genre de situation, c'est que les artistes sont peu connus donc peu sollicités et facilement approchables, ce qui m'a permis d'obtenir l'affiche officielle grâce à l'un d'entre eux que je remercie très sincérement. Excellent souvenir. Le seul regret de cette soirée aura été de ne pas me retrouver uniquement au milieu de fans qui comprennent comment on bouge les bras sur Radio Gaga par exemple. Sinon, Cover Queen, c'est excellent.

Voir leur site 

Concert de Philippe Estève à Argelès (66) le 19 07 12

Passioné par l'ambiance des concerts, j'ai sauté sur l'occasion de vivre encore un moment extraordinaire. Après avoir rencontré le chanteur Philippe Estève, nous avons eu une idée commune : Assurer la présentation de son concert, et évidemment, je comptais bien assurer cette prestation. Je lui ai donc demandé sa biographie ainsi que quelques détails sur son actualité afin de mieux le connaître et nous voici embarqués vers cette folle aventure. Le jour J arrive, je débarque en fin d'après-midi à Argelès (66), espace Jean Carrère où toute l'équipe technique ainsi que les musiciens travaillaient déjà sur les balances et divers réglages. Essai de micro, repas rapide improvisé et l'heure fatidique arrive. J'entre sur scène et là, je ressens la sensation que seuls les gens du métier peuvent ressentir, cette montée d'adrénaline, super forte mais aussi, super bonne.
Le concert démarre, Philippe arrive sur scène, accompagné de ses musiciens et choristes, dont sa propre fille Laurie, avec qui il partage un de ses titres. Les minutes passent, le public aime et n'hésite pas à le montrer. Quelques instants plus tard, c'est déjà l'entracte. Dans ma tête fleurit alors une idée : Faire lever le public au moment du retour de Philippe, ce qu'on appelle une standing ovation, et ça, sans qu'il n'ait le moindre soupçon. La complicité de sa fille et de certains musiciens a été indispensable afin qu'il quitte la loge pour ne pas m'entendre lancer cette idée au micro.

Je suis lassé de voir que seuls des artistes très connus "méritent" cet accueil alors là, j'ai pris cette décision, pour que le public réserve aussi ça à un artiste local. Certes, ça manque de spontanéité, mais c'était mérité et je ne pense pas que quiconque dans le public n'ait le moindre regret de lui avoir réservé cet accueil à son retour.

Regardez à 2'25 le petit geste du doigt qui signifie "Souvenez-vous de ce que je vous ai dit il y a quelques minutes". Il fallait que ça marche, et ça a marché !

Chanson après chanson, même si personne ne manque d'énergie, tant sur scène que dans le public, Philippe arrive au bout de son répertoire et se doit de saluer sous un triomphe d'applaudissements. Encore un beau concert lors duquel je me suis encore senti impliqué, et si c'était à refaire, je le referais. Bravo Philippe et ton équipe c'était parfait !

Concert de "L'Art à Tatouille" à Perpignan (66) le 26 04 12

J'ai eu la chance de rencontrer l'intégralité du groupe "L'Art à Tatouille", venu en studio afin d'enregistrer une chronique. Il se trouve qu'à peine quelques jours plus tard, ce même groupe se produisait à elmediator de Perpignan.

Ce fut pour moi l'occasion de découvrir l'énergie qui se cachait derrière chaque membre. Je retiendrai toujours avec émotion  la pêche du chanteur Roland Ramade, qui, malgré ses difficultés pour se déplacer a su utiliser le reste de ses facultés pour créer une ambiance formidable.

Même si le groupe sur scène s'appelle "L"Art à tatouille", personne n'a oublié dans le public Regg'lyss qui nous avait faits délirer au début des années 90 avec "Mets de l'huile".

Hors sujet me direz-vous ? Non, pas tant que ça, Roland n'étant autre que l'ancien chanteur de ce groupe. Il était donc évident qu'en guise de bouquet final le titre en question vienne faire une courte apparition dans le répertoire. C'est dans cette ambiance de folie que s'est achevée la soirée, comme le montre la vidéo ci-dessous. Désolé pour le son, j'ai pas encore eu le temps de piquer une caméra à BFM TV ;)

 

Avant première avec Olivia Ruiz à Narbonne (11) le 15 12 11

En ce 15 décembre 2011, le film "Un jour mon père viendra" était présenté à la presse narbonnaise en avant première.

A cette occasion, j'ai pu rencontrer Martin Valette le réalisateur ainsi qu'Olivia Ruiz, l'actrice principale, qui joue le rôle de Chloé. Quelle surprise, enfin, pour elle ! Moi je savais que j'allais la voir mais elle, même si elle le savait (peut-être), elle ne m'imaginait pas comme ça.
Le souvenir quelle avait de moi, je ressemblais à ça. Sa première réaction : "Mais ils sont où tes cheveux ???"
Eh ouais, les années passent. Enfin, je tiens à préciser que ce n'est pas une calvitie naturelle mais provoquée par une tondeuse que je tenais moi-même.
Bref, bilan de cette journée, le plaisir de retrouver la "petite"Olivia qui a bien grandi. Pour info, j'étais mineur lorsque je l'ai connue en 1990, et forcément, elle aussi.
Pour en revenir à cette journée, Olivia nous a accordé une sympathique interview commune que voici :

Si vous vous ennuyez, allez le voir ce film, il est plutôt sympa.

Avant première avec Franck Dubosc à Narbonne (11) le 09 12 11

En ce 9 décembre 2011, le film "10 jours en or" était présenté à la presse narbonnaise en avant première. C'était l'occasion de rejoindre le cinéma Méga CGR, appareil photo et magnéto en main. A 11h00 démarrait la projection presse, nous étions une dizaine ; ensuite, après un aprem libre, nous avions rendez-vous à la conférence de presse en présence de Nicolas Brossette, le réalisateur.
 Ci-dessus, Franck Dubosc et Nicolas Brossette, disponibles pour répondre à nos questions. En bas, au cinéma, le public venu assister à cette avant première.
Ce fut un plaisir de partager ce moment avec eux.
Réécoutez l'interview accordée à cette occasion...

Traditionnellement, quand je rencontre un artiste, je prends la pose et hop, c'est dans la boite. Très sympa ce Franck Dubosc n'empêche.
Cette journée m'aura aussi permis de faire quelques connaissances et de retrouver des têtes déjà connues.
Le film s'appelle donc "10 jours en or" ; même si je l'ai vu 2 fois dans la journée, il est hors de question que je le raconte, par respect pour celles et ceux qui me lisent et comptent aller le voir.
Merci à Martial pour m'avoir accompagné durant cette journée...
Pour moi, c'était loin d'être fini car quelques jours plus tard, la même expérience m'attendait mais avec Olivia Ruiz devenue actrice, à l'occasion de la sortie de son tout premier film.

Pages